BFA Art, Media, and Technology Exhibition: Urban Hacking @Orleanoide Festival

logo-orleanoide2

Urban hacking workshop in the city in the afternoon, workshop starting at the 108

French artist Benjamin Gaulon is invited to offer an afternoon of playful and creative hacking of urban furniture, scrolling billboards, video surveillance, and other electronic devices. The workshop is open to all ages and it will start with the making of a ‘Light to Sound Device’ module that turns light into sound. The workshop will be followed by an intervention in the city. 

Parsons Paris AMT students: Adrian Mangel, Diva Helmy, Erinn Springer, Kinsey Schell, and Petr Pawlowski take part in the workshop.

 

Atelier de détournement urbain dans la ville l’après-midi, démarrage de l’atelier au 108

Invitation de l’artiste français Benjamin Gaulon à proposer un après midi de détournement ludique et créatif du mobilier urbain, des panneaux de publicité, des systèmes de surveillance et autres dispositifs électroniques. L’atelier ouvert aux petits et aux grands démarrera par la fabrication d’un module « Light to Sound Device » qui transforme la lumière en son et se poursuivra par une intervention dans la ville.

Avec la participation d’étudiants de la section Art, Média et Technologie de Parsons Paris : Adrian Mangel, Diva Helmy, Erinn Springer, Kinsey Schell, Petr Pawlowski

Pour la seconde année, la mairie d’Orléans met à l’honneur le numérique dans la création contemporaine avec le festival Orléanoïde, sous la direction artistique de Labomedia. Culture et technologie sont à nouveau associées à travers des concerts, des spectacles pour le jeune public, des conférences, des ateliers et des expositions pour tous.

Le partenariat avec la Maison des Arts de Créteil et la mobilisation de l’Astrolabe,le 108la Maison des Arts et de la Musiquele Musée des Beaux Artsle Muséum de Sciences Naturellesla Collégiale Saint-Pierre-Le-PuellierLes Turbulences – Frac Centre et la Médiathèque donnent naissance à un véritable parcours dans la ville pour en faire un laboratoire numérique.

Orléanoïde accorde cette année une attention particulière à la médiation autour d’œuvres parfois mystérieuses, pour mieux explorer leurs messages intrinsèquement liés aux questions économiques, sociales et environnementales qu’elles soulèvent.

Avec cet événement, la mairie renforce sa volonté de développer l’accès au numérique et l’ancrer davantage dans le quotidien des orléanais. Nos dernières initiatives vont également dans ce sens, qu’il s’agisse de la numérisation des fonds les plus consultés des archives municipales ou du développement de la fibre optique et du réseau téléphonique 4g.

Encore merci et bravo aux acteurs qui œuvrent à l’organisation et à la réussite de ce festival de création numérique.

En proposant un programme novateur et ambitieux, Orléans fait résonner son objectif de ville créative, de ville numérique et parie à nouveau sur les pratiques culturelles d’avenir.

 

IMG_2535a

IMG_2542

IMG_2618

IMG_2621

IMG_2630

IMG_2634

IMG_2643

IMG_2667a

IMG_2676

IMG_2781a

pictures Erinn Springer